Bienvenue à la campagne 2016

It’s Time to Act from EMN8 Studios on Vimeo.

Tout au long du mois de juin, le COPE mène une campagne paneuropéenne intitulée « Ce n’est pas ma sentence, et pourtant c’est ma peine ». Les objectifs de cette campagne comprennent :

  • Des mesures de sensibilisation aux droits et aux besoins des enfants affectés par l’emprisonnement d’un parent
  • Accomplir un changement de politique pour ces enfants aux niveaux local, national et européen

La campagne a commencé en 2010 sans budget et elle a lieu à présent chaque année et est organisée par les membres du COPE à travers l’Europe et dans des pays aussi lointains que les États-Unis, le Brésil et la Nouvelle-Zélande.

La campagne cible chaque année les principaux responsables politiques ainsi que les médias et le grand public en utilisant des outils en ligne, des vidéos, des œuvres d’art, des courriels et les médias sociaux.

La campagne utilise cette année le mémorandum d’accord de l’Italie sur les enfants ayant un parent emprisonné comme modèle de texte à reproduire dans d’autres pays à travers l’Europe et dans des contrées plus lointaines. À partir de cet exemple, « Ce n’est pas ma sentence, et pourtant c’est ma peine » 2016 cible les responsables politiques nationaux comme les ministres de la Justice, les médiateurs des enfants et les autorités chargées de l’application de la loi.

En se basant sur les jolies cartes d’engagement personnel dessinées et écrites à la main par des enfants touchés par l’emprisonnement d’un parent qui faisaient parties de la campagne de l’année dernière, le COPE cible également les 72 membres de l’intergroupe « Droits de l’enfant » du Parlement Européen qui ont reçu des copies de ces cartes. Au dos des cartes, les enfants de six pays différents ont exprimé un changement qu’ils souhaiteraient voir mis en œuvre et qui amélioreraient leurs expériences de l’emprisonnement d’un parent. « Je souhaiterais faire un câlin à ma maman », « je voudrais que les visites soient plus longues », « je voudrais que nous jouions ensemble dehors » font partie des souhaits des enfants pour améliorer leurs visites à leurs parents en prison.

Enfin, la campagne cible les directeurs des administrations pénitentiaires qui assisteront Conférence des directeurs des services pénitentiaires et de probation du Conseil de l’Europe/Conseil de coopération pénologique (PC-CP) qui aura lieu aux Pays-Bas au mois de juin.

Êtes-vous membre d’un établissement public, d’une institution nationale de défense des droits de l’homme ou d’un organisme chargé de l’application de la loi ? Prenez contact avec nous pour savoir comment vous pouvez soutenir la campagne 2016 « Ce n’est pas ma sentence, et pourtant c’est ma peine ».

This post is also available in: English